cirque

OPTRAKEN

10 > 20 avr. 2019

Galactik Ensemble

Si ce n’est pas le sol qui se dérobe sous leurs pieds, c’est le plafond qui leur tombe sur la tête ! Esquive, saut de cabri, équilibre précaire… l’acrobatie est ici un moyen de survie pour cinq artistes sous les feux d’une salve de perturbations inattendues.


Des sacs de farine tombant du ciel leur inspirent des mouvements désordonnés, alors qu’une cascade de pétards impose une danse improvisée. Les corps se mettent en jeu, s’adaptent et se déforment dans cet univers drôlatique où le danger peut venir de toute part.


En plaçant les acrobates sous le feu de balles de tennis et autres projectiles, le collectif éprouve également la capacité à créer un mouvement de groupe, à résister ensemble à
cette oppression qui ne cesse de mettre à mal sa tranquillité. En court-circuitant le court du réel, il crée des liens spontanés et solidaires entre des individus en lutte.

 

LA PRESSE EN PARLE

Sur le plateau dégagé où s’accumulent les petits vestiges de toutes les luttes passées, les cinq âmes devenues corps unique offrent le beau spectacle d’une solidarité organique. L’espace dépouillé et meurtri, rendu hostile par des projectiles venus de toutes parts, ne cesse alors jamais d’être un bien franc spectacle vivant.

Agnès Dopff, Mouvement

 

 

BIOGRAPHIE

L’origine du projet du Galactik Ensemble est née de cette envie commune de mettre en scène des actions simples dans des dispositifs mettant en jeu le corps humain et son rapport à l’environnement. Des problématiques telles que tenir debout, prendre la parole, faire un geste libre, résister ou s’adapter (à une force physique extérieure) sont pour eux les vecteurs essentiels. Ils questionnent ainsi le langage acrobatique, débordant des contours pesant de la tradition du cirque, avec une approche nouvelle de l’engagement physique qu’elle implique. Ils font ainsi naître de nouvelles gestuelles, pourtant constituées des mêmes matériaux.

 

distribution

de et avec Mathieu Bleton, Mosi Espinoza, Jonas Julliand, Karim Messaoudi, Cyril Pernot
direction technique Nicolas Julliand
technique plateau Charles Rousseau
construction, création machinerie Franck Breuil
création lumière Adèle Grépinet
régie lumière Romain Caramalli
créateur sonore et musique Denis Mariotte
régie son Éric Sterenfeld
communication et graphisme Maëva Longvert
regards extérieurs Matthieu Gary, Marie Fonte
regard acrobatique Dimitri Jourde

production

Production : Le Grand Gardon Blanc, Galactik Ensemble. / Coproduction : Plateforme 2Pôles Cirques en Normandie : La Brèche à Cherbourg – Cirque Théâtre d’Elbeuf, Scène Nationale de Châteauvallon, Le Tandem, scène nationale, Les 3T- Scène conventionnée de Chatellerault, Houdremont Scène Conventionnée, La Courneuve, Les Subsistances, Lyon, CircuxNext, dispositif européen coordonné par JTCE et soutenu par la Commission Européenne. / Le Galactik Ensemble bénéficie de l’Aide à la production de la DRAC, Île-de-France, de l’Aide à la création artistique pour le cirque – DGCA, Ministère de la Culture et le soutien de la SACD, Processus Cirque ainsi que de l’aide de l’ADAMI et de l’aide à la diffusion d’oeuvres sur le territoire parisien de la Mairie de Paris. / Avec le soutien de Arcadi, Île-de-France, Le Monfort Théâtre, Paris, Théâtre de L’Agora, Evry, La Nouvelle Digue, Toulouse, CIRCa, Auch, La Grainerie, Balma, La Cascade, Pôle National des Arts du Cirque, Bourg-Saint-Andéol, Le Carré magique, Pôle National des Arts du Cirque en Bretagne, Lannion. / Photos © Ph. Lebruman et Milan Szypura

retour à la liste