théâtre • création • jeune public

MA CUISINE

26 > 30 mars 2019

Sylvain Maurice

Ma cuisine s’adresse à notre mémoire commune. C’est un spectacle où chacun est invité à laisser résonner ses propres souvenirs, ses sensations, ses émotions...

Conçu comme le jeu du marabout de ficelle, Ma cuisine est un spectacle qui convoque tous les sens et fait dialoguer plusieurs esthétiques : théâtre d’objet, vidéo, musique… et cuisine. Cette « cuisine » est par conséquent un spectacle aussi gustatif qu’intime, où il sera question des grands-parents, de goûters enfantins, mais aussi du temps qui passe inexorablement… Le spectacle se conclut par une dégustation partagée avec les spectateurs d’un plat réalisé pendant la représentation.

Sylvain Maurice s’est inspiré du parcours de Philippe Rodriguez-Jorda, marionnettiste et cuisinier : ainsi sa cuisine est donc devenue un peu la sienne et il y a apporté ses préoccupations - ses madeleines proustiennes et le souvenir obsédant de sa grand-mère. Alors tandis que Victor coupe, saupoudre et malaxe, Laurent laisse aller son inspiration musicale et s’empare de la batterie… de cuisine. Nadine, elle, papillonne entre les étagères en quête d’histoires : celles égrenées au fil des cartes postales d’une mamie adorée, celles rapportées par des objets du bout du monde, celles qui s’improvisent au bord d’une assiette avec des pâtes alphabet… Au gré des mots, des sons et des gestes, les saveurs de l’enfance, les souvenirs et les rêves s’invitent entre les trois amis pendant que les recettes mitonnent. MA cuisine est la NÔTRE. On vous y attend...

BIOGRAPHIE

Ancien élève de l'École de Chaillot, Sylvain Maurice fonde en 1992 la compagnie L'Ultime & Co, puis dirige le Nouveau Théâtre–CDN de Besançon et de Franche-Comté de 2003 à 2011. Parmi ses mises en scène, on notera De l'aube à minuit de Kaiser (1994), Un fils de notre temps d'Horváth (1995), Thyeste de Sénèque (1999), OEdipe de Sénèque (2004), L'Apprentissage de Lagarce (2005), Les Sorcières de Roald Dahl (2007), Peer Gynt d'Ibsen (2008), Richard III de Shakespeare (2009). Sa pratique s'oriente actuellement sur les relations entre les disciplines artistiques : la marionnette, les arts visuels et la musique. Il adapte et met en scène La Chute de la maison Usher d'après Edgar Poe (2010), Dealing with Clair/Claire en affaires d'après Martin Crimp (2011) et Métamorphose (2013) d'après Kafka. Depuis janvier 2013, il est directeur du CDN de Sartrouville. Il monte en 2014 un Cycle Duras composé d’Histoire d’Ernesto et de La Pluie d’été, puis en 2016 Réparer les vivants d’après Maylis de Kerangal, ainsi que Les Nouvelles Aventures de Peer Gynt pour Odyssées en Yvelines. En 2017, il met en scène La 7e Fonction du langage adaptée du roman de Laurent Binet, et Bibi avec la Compagnie de L’Oiseau-Mouche, librement inspiré du poète Charles Pennequin.

 

distribution

conception et mise en scène Sylvain Maurice
contribution à l’écriture Thomas Quillardet et Nadine Berland, Aurélie Hubeau, Philippe Rodriguez-Jorda
avec Nadine Berland, Brice Coupey, Laurent Grais
assistanat à la mise en scène Aurélie Hubeau
scénographie Antonin Bouvret
costumes Marie La Rocca
vidéo Loïs Drouglazet en collaboration avec Rémi Rose
lumière Gwendal Malard en collaboration avec Robin Camus
musique Laurent Grais
son Clément Decoster
régie générale Rémi Rose
régie son Clément Decoster
régie lumière et vidéo Rémi Rose et Loïs Drouglazet (en alternance)

production

production Théâtre de Sartrouville et des Yvelines – CDN
coproduction TJP Centre dramatique national Strasbourg Grand Est


Le texte Petit déjeuner aux Halles est librement inspiré de Street Life, de Joseph Mitchell (trad. François Tizon, Éd. Trente-trois morceaux)
extraits : La cuisine de Marguerite, de Marguerite Duras (Éd. Benoît Jacob) et Où faire pipi à Paris, de Cécile Briand (Éd. Le tripode)

Photos © E. Carecchio

retour à la liste