théâtre

LE CHIEN, LA NUIT ET LE COUTEAU

8 > 19 janv. 2019

Lionel Lingelser & Louis Arène • Munstrum Théâtre

Sorte d’Alice au pays des merveilles horrifique, Le Chien, la Nuit et le Couteau raconte l’épopée du jeune M. qui se réveille dans une ruelle inconnue alors qu’il rentrait d’une soirée avec des amis. Commence alors une traque, relevant autant du rêve éveillé que du cauchemar car la singulière galerie de portraits, hommes, chiens et loups que croise M. Dans sa folle nuit ne semble pas avoir d’autre but que de lui faire la peau. En une nuit, M. fera l’expérience de l’amour, de la mort et de l’amitié, devenant tour à tour proie et prédateur. Tueur pour ne pas être tué.


La pièce de Mayenburg est un voyage initiatique, déglingué, oscillant sans cesse entre le conte traditionnel, la série B, le film noir ou la farce. Elle joue avec nos peurs et nous met face à notre propre barbarie. L’humanité devient monstrueuse mais sous l’effroi affleure le rire. De cet équilibre subtil nait l’histoire d’un Candide noir et apocalyptique, une course-poursuite vers l’émancipation et la liberté.

 

LA PRESSE EN PARLE

Un conte fantastique et carnassier. Ca dépote violemment. La composition étonne, détonne, bouscule.
Fabienne Pascaud, Télérama


Je suis fan. C’est réellement une manière de mettre en scène assez rare, totalement originale.
Vincent Josse, France Inter / Le Masque et La Plume


Louis Arene signe un spectacle déroutant, kafkaïen, fantastique, sur le mode d’un cauchemar grandguignolesque. Un trio de comédiens virtuoses.
Didier Mereuze, La Croix

 

 

BIOGRAPHIE

Tous deux formés au conservatoire national supérieur d’art dramatique de paris, Lionel Lingelser et Louis Arene créent le Munstrum théâtre en 2012. La singularité de leur travail s’exprime par la création d’univers visuels puissants et poétiques au service de thématiques sociétales fortes. Le Munstrum se caractérise par une démarche esthétique ambitieuse. Eclairagiste, compositeur, scénographe, plasticien - tous ces collaborateurs ont une place essentielle lors du processus de création. Un théâtre de légère anticipation, nocturne, drôle et insolite émerge de l’obscurité, du chaos. Une fine double peau modifie les visages des acteurs et révèle des créatures étranges qui nous relient à notre humanité profonde. En nous offrant une plongée en nous-même, le masque nous met face à nos propres monstres. Par un effet de miroir déformant, le monstre sur la scène devient le monstre en nous.

distribution

de Marius Von Mayenburg
mise en scène Louis Arène
conception Lionel Lingelser et Louis Arène
avec Lionel Lingelser, François Praud, Sophie Botte ou Victoire du Bois
traduction Hélène Mauler et René Zahnd
dramaturgie Kevin Keiss
création lumières François Menou
création sonore Jean Thévenin
création costumes Karelle Durand (assistée de Camille Ioos et Julien Antuori)
création masques Louis Arène
scénographie Louis Arène et Amélie Kiritzé-Topor
régie lumière Julien Cocquet
régie son Ludovic Enderlen
régie plateau Valentin Paul
administration Alexandra Romaniew
L’Arche est éditeur et agent théâtral du texte représenté

production

Production : Munstrum Théâtre / Coproduction : La Filature, scène nationale de Mulhouse et le Théâtre 95 de Cergy-Pontoise, avec l’aide de la ville de Mulhouse, la DRAC Alsace, la Région Alsace, le Département du Haut-Rhin. Résidence de création au Centquatre - Paris, à La Comédie-Française / Paris, au Théâtre de Vanves, au CRÉA et l’Espace Tival / Kingersheim / Spectacle sélectionné et soutenu par la Région Grand Est. Louis Arene et Lionel Lingelser sont artistes associés à la Filature, scène nationale de Mulhouse. Merci à nos crowdfunders sur HelloAsso. / Photos © Bekir Aysan

retour à la liste