VERS LA NUIT (Bach Jour 1)

Sonia Wieder-Atherton, Shantala Shivalingappa, Valentino Martinetti & Stéphane Ricordel

musique, danse, acrobatie, création

La violoncelliste Sonia Wieder-Atherton comme la danseuse Shantala Shivalingappa et aujourd’hui, l’acrobate et danseur Valentino Martinetti affirment chacun à leur manière leur désir de créer et expérimenter de nouvelles démarches. Ils se rencontrent autour d’un programme imaginé par Sonia Wieder-Atherton qui nous amène de Bach à Stravinsky...

Sous le regard de Stéphane Ricordel, ils confrontent leurs représentations singulières de ces oeuvres, par la musique et le geste dansé.

 

 

D’après une idée de Sonia Wieder-Atherton et Stéphane Ricordel

violoncelle Sonia Wieder-Atherton

danse Shantala Shivalingappa

acrobatie, apprenti du CFA des arts du cirque - L’Académie Fratellini Valentino Martinetti

mise en scène Stéphane Ricordel

assistance à la mise en scène Léo Ricordel

direction technique Karim Smaïli

construction et régie de tournée Valentine Maurice

conception et construction scénographique art & Oh

création lumière Patrick Cathala

production et diffusion Lyévine-Marie Chevalier

 

Production déléguée Festival Paris l'été
Coproduction (en cours) Les Nuits de Fourvière, Le Canal - Théâtre du Pays de Redon, ...
Avec le soutien de (en cours) L'Académie Fratellini, ...

 
LA PRESSE EN PARLE

« La violoncelliste de talent démontre une nouvelle fois l’étendue de son éclectisme. Notamment avec « Bach, Sonia, Shantala », un duo très puissant et presque hypnotique avec la danseuse Shantala Shivalingappa. » Les Echos

« La danseuse traditionnelle Shantala Shivalingappa s’offre un duo étonnant avec la violoncelliste Sonia Wieder-Atherton. (...) Un pas de deux sur une suite de Bach qui profite du regard à la mise en scène de Stéphane Ricordel » Télérama Sortir

« Remarquables interprètes, la violoncelliste Sonia Wieder-Atherton comme la danseuse Shantala Shivalingappa affirment chacune à leur manière leur désir de créer et expérimenter de nouvelles démarches. Toutes deux conçoivent leur art comme une quête et une exploration nourries d’influences multiples. Elles se rencontrent autour d’une Suite de Bach, sommet de l’écriture pour violoncelle. Sous le regard de Stéphane Ricordel, elles improvisent et confrontent leurs représentations singulières de l’oeuvre. Par la musique et le geste dansé. » La Terrasse

 

 

retour à la liste