Actuellement

Genres

Lieux

PROJET LUCIOLE
reserver
théâtre | 4 > 22 nov. 2014 Le Monfort - Cabane

PROJET LUCIOLE

Nicolas Truong

Partager
Medias
Informations pratiques

du 4 au 22 novembre

du mardi au samedi à 19h30 dans la Cabane

durée 1h15

production déléguée du Monfort


Tarifs

25€ tarif plein / 16€ tarif réduit / 12€ tarif abonné et tarif adhérents Ticket-Théâtre(s) / 10€ tarif étudiant et tarif -13 ans / 28€ tarif « Pass 1 soirée / 2 spectacles »


Télécharger

Revue de presse Projet Luciole

Dossier de presse Projet Luciole


Avec Judith Henry et Nicolas Bouchaud, la philosophie revient en star dans le boudoir. Dessiner une carte du tendre en puisant aux philosophes phares de notre XXe siècle, cette mission confiée par Nicolas Truong à Judith Henry et Nicolas Bouchaud a la saveur d'un premier french kiss. On en redemande. Patrick Sourd Les Inrocks 10/07/13

Ils vont et viennent, instables, incertains, désirants, fantasques. Ils sont là pour faire danser les paroles de Baudrillard, Orwell, Adorno, Didi-Huberman, etc. Ils en font une scène d'amour, de ménage, de malentendu, parfois même un vaudeville. Sur scène, quand la lumière baisse, le sol est jonché de feuilles volantes, translucides : lucioles, que l'universel bavardage éteint. Libération 10/07/13

Lire la revue de presse

Les lucioles symbolisent la joie et le désir qui illuminent amis et amants au coeur de la nuit. Auraient-elles disparu ? Pour Pier Paolo Pasolini, leur extinction due à la pollution est la métaphore d’une humanité rongée par la « merdonité » de la modernité. Décidé à sauver les lucioles et à témoigner de leur survivance, le « Projet Luciole » donne corps, forme et voix à toutes les histoires possibles de la pensée critique. Cet objet scénique met en scène des textes de penseurs contemporaines, dont les concepts, portés par des comédiens, se répondent et s'entrechoquent. Il s'agira de mettre au jour la théâtralité de la pensée. Parce que l'art, la politique, l'amour et l'amitié peuvent, dans leur radicalité, encore réenchanter notre quotidien. Parce que les lucioles brillent encore au coeur des nuits surveillées.

biographies

Essayiste et journaliste au Monde, Nicolas Truong s’interroge depuis de nombreuses années sur les relations entre la scène et les idées. Responsable depuis 2004 du Théâtre des idées,il est co-auteur de nombreux ouvrages dont Dialogue sur la politique, la gauche et la crise avec François Hollande et Edgar Morin. À partir du livre de G. Didi-Huberman, Survivance des lucioles, il prolonge sa tentative d’imaginer un théâtre philosophique.
Nicolas Bouchaud a travaillé avec Didier-Georges Gabily, joué dans presque tous les spectacles de Jean-François Sivadier, ainsi que pour Rodrigo  García et Frédéric Fisbach. En 2010, il a par ailleurs créé avec Éric Didry La Loi du marcheur à partir de textes de Serge Daney. En 2013, toujours avec Eric Didry, il crée Un métier idéal d'après le livre de John Berger et de Jean Mohr.
Judith Henry débute au théâtre en 1978. En 1990, elle fonde avec Mathieu Bauer la compagnie Sentimental Bourreau. Au théâtre, elle travaille entre autres avec Mathias Langhoff, Bruno Boëglin, etc... Son rôle de Catherine dans La Discrète de Christian Vincent lui vaut le César du Meilleur Espoir en 1990. Plus récemment elle a joué dans Fever de Raphael Niel et Les vacances du petit Nicolas de Laurent Tirard.

 

 

 

Lire la distribution

conception et mise en scène Nicolas Truong
interprétation et collaboration artistique Nicolas Bouchaud, Judith Henry
lumières Philippe Berthomé
vidéo Blandine Armand
scénographie Elise Capdenat et Pia de Compiègne
extraits de Manifeste pour la philosophie d’Alain Badiou © Editions du Seuil, 1989

 

Lire la production

Production : Festival d’Avignon, Théâtre National de Bretagne / Rennes, Le Monfort. Diffusion et crédits photo : Mathilde Priolet