Actuellement

Genres

Lieux

LA VIE DE GALILÉE
reserver
théâtre | 27 mai > 21 juin 2015 Le Monfort - Grande salle

LA VIE DE GALILÉE

Jean-François Sivadier

Partager
Medias
Informations pratiques

Du 27 mai au 21 juin dans la Grande Salle

du mardi au samedi à 20h et le dimanche à 16h00

durée 3h20, entracte compris


Tarifs

28€ tarif plein / 18€ tarif réduit / 14€ tarif abonné / 12tarif adhérents Ticket-Théâtre(s) / 10€ tarif étudiant et tarif -13 ans


Télécharger

Dossier de presse


Si le spectacle résonne si fort aujourd'hui, c'est qu'un nouveau doute s'insinue dans nos sociétés, qui vise la croyance dans la raison et les Lumières. «Je crois en la douce violence de la raison sur les hommes », répond Galilée. Jean-François Sivadier et sa troupe répondent par le théâtre, un théâtre populaire qui est aussi un théâtre de pensée, ludique et jouissif. (...) On ne saurait donner plus bel exemple de la dialectique brechtienne, bien plus subtile et poétique qu'on ne le croit souvent. Fabienne Darge - Le Monde - 23 mai 2015

Lire la revue de presse

/ avec le TNB de Rennes

La Vie de Galilée raconte la destruction d’un certain ordre du monde et l’édification d’unautre. En Italie, au début du xviie siècle, Galilée braque un télescope vers les astres, déplace la Terre, abolit le ciel. La Terre n’est plus le centre de l’Univers : c’est le vertige absolu pour l’Église qui lui fera abjurer ses théories sans pouvoir l’empêcher de travailler en secret à la « signature » de son œuvre, ses Discorsi.

Dans une langue limpide, un immense poème construit comme une suite de variations, Bertolt Brecht met en scène un chœur de femmes et d’hommes séduits et terrifiés par l’irrésistible visage de la raison qui les appelle à abandonner leurs repères, à penser, à douter, à être libres.

Jean-François Sivadier s’empare de cette fable à l’usage des juges et des censeurs, en la propulsant dans un univers théâtral en perpétuel mouvement. Tout bouge sans cesse sur ce plateau incliné fait de bois et rempli de trappes et d’articulations et sur lequel le savant ne s’arrête jamais. Entre gravité et burlesque, c’est le combat de l’amour de la vérité contre l’obscurantisme qui nous est conté.

 

biographie

Ancien élève de l’école du Théâtre National de Strasbourg, Jean-François Sivadier travaille d’abord comme comédien. Proche de Didier-Georges Gabily, il joue dans plusieurs de ses spectacles. Il passe à la mise en scène (et à l’écriture) en 1997, année où il monte Italienne avec orchestre. S’ensuit une série de spectacles créés pour la plupart au Théâtre National de Bretagne, dont Le Mariage de Figaro de Beaumarchais, La Vie de Galilée de Brecht, Le Roi Lear de Shakespeare (Festival d’Avignon, 2007), La Dame de chez Maxim de Feydeau, Noli me tangere, dont il signe le texte et dernièrement Le Misanthrope de Molière. À l’opéra de Lille, Jean-François Sivadier a monté depuis 2004 un opéra tous les deux ans. En 2011, le Festival d’Aix-en-Provence l’a invité à mettre en scène La Traviata, de Verdi.

 

Lire la distribution

De Bertolt Brecht

Traduction Eloi Recoing

Mise en scène Jean-François Sivadier

 

Collaboration artistique Nicolas Bouchaud, Véronique Timsit, Nadia Vonderheyden

Distribution de la reprise :
Nicolas Bouchaud Galilée
Stephen Butel Andrea, un moine
Eric Guérin Priuli, le mathématicien, le très vieux cardinal, Cardinal Bellarmin, Gaffone, un homme
Eric Louis Sagredo, Cosme de Medicis, le petit moine
Christophe Ratandra Ludovico, le philosophe, le Grand Inquisiteur, un moine
Lucie Valon Virginia, la Grande Duchesse, un moine
Nadia Vonderheyden Madame Sarti, Cardinal Barberini, Vanni, un moine
Christian Tirole Federzoni, Clavius

Décor Christian Tirole, Jean-François Sivadier

Costumes Virginie Gervaise

Lumière Philippe Berthomé 

 

En tournée :

Assistante à la mise en scène Véronique Timsit

Régie générale  Dominique Brillault

Régie Lumière Jean-Jacques Beaudouin

Poursuite Damien Caris

Régie Son Eve-Anne Joalland

Régie Plateau Christian Tirole

Accessoires Julien Le Moal

Habillage Valérie de Champchesnel

 

La traduction d’Eloi Recoing est publiée aux Éditions de l’Arche.

Lire la production

Production déléguée Théâtre National de Bretagne/Rennes

Coproduction Le Maillon, Théâtre de Strasbourg ; La Halle aux Grains, Scène Nationale - Blois ; La Rose des Vents - Villeneuve d’Ascq ; Italienne avec Orchestre avec le soutien de l’ADAMI et de la DRAC Ile de France

Crédit photo : Alain Dugas